AOC Luberon

Propriété de la famille Descours depuis plus de 30 ans. Vins élevés par le champenois Olivier Adnot depuis 2006. Le domaine compte 48 hectares et produit 240 000 à 250 000 bouteilles par an dont 160 000 en rouge, 70 000 en rosé et 20 000 en blanc. Tous les cépages et toutes les parcelles sont vinifiés à part

AOC Luberon

Propriété familiale reprise en 1988 par Anne et Jean-Pierre Hugues, à Oppède. 30 ha, cultivés sans désherbant ni engrais chimique avec des rendements volontairement limités. Les cépages grenache et syrah constituent la base traditionnelle des vins rouges et rosés. Les cépages carignan et mourvèdre sont toujours associés aux assemblages. Les cépages blancs grenache, clairette, ugni et rolle sont particulièrement bien adaptés à ces terrasses calcaires qui favorisent un bon équilibre des acides et des sucres. Les terres sont légères et faciles à travailler comme l'attestent les nombreux outils néolithiques en silex qui affleurent dans les vignes.

AOC Luberon | VDP Vaucluse

Le domaine s’étend sur 25 ha au pied de la montagne du Luberon, entre les villages d’Oppède et de Ménerbes. Terroir sableux et caillouteux. Grâce à une constante amélioration des processus de vinification, le domaine a su élaborer des vins aux arômes riches et complexes. Nombreuses récompenses : 65 médailles d’Or, d’Argent et de Bronze aux Concours des Vins de Paris, de Mâcon et d’Orange. Propriétaire: Alain Audet depuis 2008.

AOC Baux de Provence

58 ha de vignoble avec des sols à éboulis, des pierres qui emmagasinent la chaleur le jour, la restituent la nuit et le mistral qui rafraîchit le vignoble. Sous les romains, la légende raconte que le descendant du Roi mage Balthazar avait reçu le domaine de Romanin par mariage. Le Château de Romanin a été construit au XIIIe siècle, tandis que les terres de Romanin étaient déjà un important vignoble dont le vin s’exportait sous le nom de « vin de Théopolis » dès 350 av JC. Construction du chai en 1992: cave-cathédrale enterrée et recouverte de terre végétalisée. Propriété d’Anne-Marie et Jean-Louis Charmolüe (anciens propriétaires de Château Montrose, Second GCC de Saint-Estèphe) depuis 2006.

AOC Luberon

Le château de Val Joanis se situe à Pertuis. Il se trouve sur l'emplacement d'une ancienne villa romaine et la bastide a été fondée avant 1567 par la famille Arnaud qui l'a gardée jusqu'au XVIIe siècle. En 1730, le propriétaire est le procureur général de Joanises, secrétaire du roi Louis III de Naples. C'est un des rares châteaux à avoir traversé les siècles, les guerres, la Révolution sans dommage. Il a été racheté en 1977 par Jean-Louis Chancel. Entre 1979 et 1999, 186 ha de vignobles ont été plantés.

AOC Bandol

Le domaine de la Bégude est un vaste territoire de 600ha hectares, dont 22 de vignes, balayé par le mistral.Ces terres connaissent la culture de la vigne depuis plus de 2000 ans. L'altitude de 400m, le vent et la proximité de la mer permettent de tempérer la chaleur de la journée et produire des vins sans excès d'alcool ni lourdeur. Ce sont des vins de garde.

"Beguda" en provençal signifie la boisson ou le lieu où l'on boit. Le chai de vieillissement de la Bégude est l'ancienne chapelle du 7ème siècle de la seigneurie de Conil (village aujourd'hui disparu). Le lieu était très fréquenté par les pèlerins au Moyen-Age pour y vénérer les reliques de Saint Antoine de Padoue (offertes en remerciement des soins prodigués au relais de la Bégude). A la fin du XVIIIème siècle, la famille Benet (propriétaires des chantiers navals de La Ciotat) développe le domaine. En souvenir de leur histoire marine, la majorité des charpentes des bâtiments sont d'anciens mats de bateaux.

A partir de 1996, la famille Tari reprend le domaine. Guillaume Tari, 7ème génération de vignerons, élevé au Château Giscours à Margaux, vinifie ses vins issus principalement du Mourvèdre. Pas de désherbants, pesticides ni engrais chimiques, mais labours et vendanges manuelles. Le domaine est à ce titre certifié en agriculture biologique. Ces vins rouges doivent attendre environ cinq ans, voire beaucoup plus, pour se révéler.